101


Cliquez ici pour agrandir l'illustration de l'oeuvre (en position 1)



A. G. Pym's meridien / A. G. Pym's meridian / A. G. Pyms Meridian
1969

Description / Description / Beschreibung
Gravure originale, eau-forte, titrée, signée et datée au crayon par l'artiste. Edition de l'artiste.
Original etching, titled, signed and dated in pencil by the artist. Edition by the artist.

Originale Radierung, vom Künstler mit Bleistift betitelt, signiert und datiert. Eigenverlag.

Couleurs / Colors / Farben
Vieux rose, vermillon, vert noirâtre, turquoise
Old rose, vermilion, green blackish, turquoise blue
Altrosa, zinnober, schwärzlichgrün, türkis

Tirage / Edition / Auflage
Quelques rares épreuves
Few rare proofs
Einige seltene Exemplare

Papier / Paper / Papier
BFK Rives
Dimensions de l'illustration / Size of the Illustration / Grösse der Abbildung
29,4 x 24,4 cm
Dimensions de la feuille / Size of the sheet / Grösse des Blattes
41,8 x 36,2 cm
Référence / Reference / Referenz
Das druckgraphische Werk n°101
Nb. d'épreuve(s) présentée(s) / Number of proof(s) on display / Nummer von Exemplar(e) Vorgestellt(e)
2 épreuves, une épreuve non justifiée et une épreuve justifiée "Epreuve unique".
Commentaires / Comments / Kommentars
* Une épreuve de cette gravure fait partie de la Donation de Mme Claire Bonnafé à la Bibliothèque nationale en 1980.
* Inventaire de l'atelier Roger Platiel établi par Mme Claire Bonnafé en 1978-1979 (p. 97) :

Date : 1969.
Dimensions : 250 x 290 mm
. 1 épreuve d'artiste, signée, datée, titrée
* Ecrit de Claire Bonnafé devant l'épreuve exposée lors de la rétrospective posthume (12 janvier-25 février 1979) au Musée de Kassel :
Merveille d'humour et d'imagination. Couleur superbe. Roux, ardent symbolisé par deux cercles rouges, Arthur a fait le tour du monde à la vitesse de la lumière, à la vitesse du rêve.
Nota : «  Les Aventures d'Arthur Gordon Pym » (The Narrative of Arthur Gordon Pym of Nantucket) est l'unique roman achevé par Edgar Allan Poe. Il est publié en 1838 aux Etats-Unis et en Angleterre. Charles Baudelaire en donnera une première traduction française en 1858.

Matrice
non